Automobiles

Petites histoires de quelques logos automobiles

petites-histoires-de-logos-automobiles

Jaguar a été fondé en 1922 comme Swallow Sidecar Company et les premiers véhicules produits par les entrepreneurs britanniques ont porté le sigle “SS” sur le capot.

“Le Jaguar” a été ajouté au nom en 1935, mais ce n’est qu’après la fin de la guerre en 1945 que la partie “SS” a été enlevée du logo pour les raisons politiques, et que la compagnie a adopté le nom de Jaguar.

La grâce, l’élégance, la performance, le pouvoir et l’ambition d’aller de l’avant : il n’y avait rien mieux qu’une posture musclée de jaguar pour refléter toutes ces qualités.

 

 

Le cheval cabré est l’emblème de la Scuderia fondée en 1929 par Enzo Ferrari. Mais ce n’est pas ce dernier qui l’a inventé : c’est en 1940 qu’il a utilisé ce symbole alors quel a comtesse Paolina, la mère d’un aviateur militaire mort lors de la première guerre mondiale (Francesco Baracca), lui propose d’utiliser l’emblème qui décorait l’avion de son fils, comme un symbole de la chance et des victoires futures. Il est devenu depuis un élément fondamental du logo Ferrari.

Le logo reprend les couleurs du drapeau italien (vert, blanc et rouge) et le fond jaune représente les couleurs de la ville de Modène où est né Enzo Ferrari.

 

 

En 1915, Nicola Romeo rachète l’entreprise ALFA (Anonima Lombarda Fabbrica Automobili) pour créer ALFA ROMEO.

Sur ce logo, qui a beaucoup évolué tout au long de l’histoire de la marque, on voit les armes de Milan (croix rouge sur fond blanc) et le blason familial des Visconti, un serpent dragon avalant un infidèle.

 

L’emblème de la marque PORSCHE représente les armoiries d’un ancien état d’Allemagne de l’ouest, le Würtemberg (rayures noires et rouges et les bois de cerfs) avec, au centre, le blason de Stuttgart, le cheval cabré.

L’anecdote veut que le logo date du début des années 1950, lorsque Ferry Porsche, fils du fondateur de la marque Ferdinand Porsche, aurait dessiné une ébauche sur une serviette de table, dans un restaurant à New York, en compagnie de l’importateur américain de la marque, Max Hoffman. La légende raconte même que ce dernier aurait participé au design du logo.

 

 

Auguste HORCH fonde en 1899 une firme portant son nom dont il quitte la direction en 1909. Empêché d’utiliser son patronyme pour sa nouvelle firme, il choisit le nom AUDI (« écoute » en latin) HORCH étant issu du mot « hören » (« écouter » en allemand). Les quatre anneaux du logo représentent quant à eux l’union des marques AUDI, DKW, WANDERER et HORCH depuis 1932.

 

Création de la marque en 1948. On retrouve le cercle jaune « moutarde du Norfolk » et le triangle vert anglais. A l’intérieur, le nom « Lotus » (surnom donné par Chapman à son épouse) et au dessus les initiales ACBC entrelacées du fondateur (Anthony Colin Bruce Chapman)

 

Après leur fusion en 1926, Daimler et Benz s’accordent pour réunir leurs emblèmes dans un seul logo. Au départ, il est ainsi composé de l’étoile à trois branches de Daimler qui symbolisait l’utilisation des moteurs sur terre (automobile), dans les airs (aviation et dirigeables) et sur l’eau (motonautisme), entouré de la couronne de lauriers du sigle Benz.

En 1933, il sera simplifié en étoile à trois branches inscrite dans un simple cercle.

 

 

Jusqu’en 1919, la Bayerische Motoren Werke est spécialisée dans la fabrication de moteurs d’avion. Mais à partir de cette date, le traité de paix interdit aux Allemands la conception aéronautique. Dès lors, elle se tourne vers la construction de motos et d’autos. L’emblème de la marque symbolise l’hélice en référence à sa première activité et reprend les couleurs de la Bavière, le bleu et blanc.

L’emblème, inchangé depuis sa création hormis un rajout de relief, représente une hélice blanche et bleue, les couleurs de la Bavière chère à la Bayerische Motoren Werke, laquelle, avant de construire des voitures, fabriquait des moteurs d’avion.

 

 

Au départ, en 1921, le logo était simplement composé des lettres A et M entremêlées au sein d’un cercle noir à deux lignes. Il faisait référence au nom de famille de son fondateur, Lionel MARTIN, et à la course de côte d’Aston Clinton qu’il remporta en 1913.

La conception ailée du logo a été adoptée en 1927 avec le nom de l’entreprise placé sur une paire d’ailes blanches. Le logo a depuis été remanié et simplifié, gardant la conformité avec le design contemporain. Une aile est un symbole traditionnel de la vitesse, de la liberté, des rêves et des découvertes.

La version actuelle du logo Aston Martin contient un rectangle vert sur le dessus des ailes blanches, arborant le nom de la compagnie en caractères majuscules.

 

La marque Maserati a été créée en 1914 à Bologne par Alfieri Maserati. L’entreprise était initialement spécialisée dans la production de bougies d’allumage et la première voiture de course a été construite en 1922.

C’est en 1926 que sort la Tipo 26, la première voiture arborant le premier logo dessiné par Mario, un des 7 frères Maserati, et inspiré par la statue de Neptune d’une des places de Bologne : un trident rouge représentant la puissance de Neptune ancré dans un ovale vertical rempli de bleu à sa base.

 

 

Pas besoin d’aller chercher très loin l’origine du logo de Lamborghini : le taureau n’est autre que le signe astrologique du créateur de la marque, Ferruccio LAMBORGHINI. Mais ce qui a véritablement décidé l’Italien à adopter l’animal comme logo, c’est sa visite en 1962 d’un ranch sévillan spécialisé dans l’élevage de taureaux de combat, utilisés pour la corrida. Il décide d’en faire le symbole de l’entreprise qu’il va créer en 1963.

 

 

Que veut dire Mustang chez Ford ?

Le mustang est avant tout une race de chevaux sauvages du Nord-Ouest de l’Amérique. Les mustangs sont les descendants de chevaux domestiques revenus à l’état sauvage. Ils sont considérés comme des chevaux assez difficilement domptables et ayant un fort caractère. Ils sont connus pour leur puissance, leur rapidité et leur indépendance, et c’est exactement pour cela que Ford a nommé sa voiture Mustang, lui donnant les gènes du cheval sauvage…

On peut noter, en signe supplémentaire d’indépendance, que la Mustang et la seule Ford à ne pas avoir le logo Ford sur la calandre, mais un cheval au galop…